Anecdote : “je me souviens des locaux un peu exigus ! J’ai signé mon contrat d’apprentissage dans un tout petit local. On ne savait pas trop où on allait, c’était le tout début, c’était une découverte pour tout le monde. Je suis heureux de voir que ça s’est bien développé.

J’ai été dans les tous premiers apprentis du CFA puisque j’ai suivi les formations BE en 94-95. Je vivais de mon activité de joueur professionnel de tennis, pas forcément bien et j’ai donc décidé de me préparer au métier d’entraîneur. Cela me permettait de rester joueur avec un emploi du temps aménagé.

Pour moi l’apprentissage permet d’apprendre mieux et plus vite un métier. Au niveau du sport, je pense que c’est la meilleure voie.

En tant que responsable sportif, par rapport aux jeunes où aux autres entraîneurs que je peux avoir sous ma responsabilité, le fait d’avoir été en apprentissage change un peu le regard que j’ai sur eux. J’essaie de transmettre davantage d’expérience, de me mettre dans la peau d’un maître d’apprentissage.

Je voudrais vraiment faire passer le message que l’apprentissage dans les métiers du sport, qui n’est pas une voie professionnelle si connue que ça, peut vraiment déboucher sur un métier.”

Stéphane Neveu

Directeur technique de l’ASPTT Dijon et tennis